9 février 2016

La REcyclerie : mon coup de coeur de la semaine




Le dimanche pour moi c'est sacré. Non pas sacré comme aller à l'église, mais tout de même on n'y touche pas. Comprenez, pendant bien quatre années je n'ai eu aucun dimanche de libre, j'étudiais à la Sorbonne, et je travaillais dans une boutique de prêt-à-porter des Champs-Elysées dans le même temps. C'était super! Je gagnais pas mal d'argent, j'étais totalement indépendant, je finançais mes études moi-même et n'avais de compte à rendre à personne. Je trouve le travail du dimanche parfait pour les étudiants qui veulent se faire un peu d'argent, mais pour le reste du salariat ça devient très très limite. Depuis que j'ai arrêté mes dimanches je me sens teeeeeellement mieux et je compte faire de ce jour le meilleur de chaque semaine! Oui je pense qu'on se rend vraiment compte de ce que représente le dimanche qu'au moment où l'on nous en prive longtemps. Bien sûr il m'arrive très souvent de ne pas bouger de mon canapé, de flemmarder devant une énième rediffusion de Friends en lisant un magazine hautement intellectuel, mais la plus part du temps j'aime avoir mes amis autour de moi, avec de bons petits gâteaux préparés quelque heures auparavant. Quand la famille est loin c'est tout de même très précieux de pouvoir se réunir avec des proches régulièrement, de rire, manger, mettre de la musique, de reprendre des forces et de l'énergie positive pour rattaquer une nouvelle semaine au travail. Je vous ferais un article sur mes prochains "Dimanches de Vincent" c'est promis! Sinon, j'adore découvrir de nouveaux lieux à Paris! En vrai il me faudrait des centaines de dimanches à la suite pour tout découvrir et tout voir dans cette ville, mais j'adore flâner dans les rues et me mettre dans la peau d'un touriste ou dans celle d'Amélie Poulain une journée (Oui oui je suis né en province ça se voit!).

Aujourd'hui je voulais vous faire découvrir un lieu qui m'a particulièrement plu. Je pense qu'il réunit à peu près toutes les choses que j'adore. La Recyclerie trône fièrement et en grandes lettres au pied du métro Porte de Clignancourt (non ce n'est pas tout à fait la même ambiance que le 11ème je vous le concède). Dans cette ancienne gare de la petite ceinture, vous serez admiratifs de l'architecture qui est restée assez brute, mais dans laquelle est incorporé avec beaucoup de poésie un nombre incalculable de meubles de récup' (l'établisssment porte bien son nom) qui donne un charme fou à la salle de "cantine" notamment. Tous les autres petits coins sont juste sublimes, la réintroduction de la végétation dans ce lieu sinon industiel, en tout cas très citadin, me touche forcément, les murs végétaux élégamment éclairés sont à tomber, tous les détails jusqu'à la vaisselle font fondre mon petit coeur d'enfant. On y parle forcément recyclage, mais surtout on agit, la nourriture est locale, les déchets sont traités par des lombricomposteurs, l'électricité est verte, on y trouve un poulailler qui amuse autant petits et grands, un potager, un bassin à poisson, un terrain de pétanque ( on va leur montrer à ces parisiens qui sont les vrais champions de la pétanque hein! #JeViensDuSudEtParTousLesCheminsJyReviendrais ) et même un atelier où l'on peut se faire réparer notre petit grille-pain tout cabossé pour lutter contre l'obsolescence ( programmé ! ) de nos équipements éléctroménagers.

Notre petit goûter ( un thé et un thé glacé maison + deux tartelettes sablées aux poires ) était très bon mais bien sûr tout ceci à un prix ( 14 euros ) même s'il reste plutôt raisonnable, je ne suis pas sûr qu'il correspond vraiment au "pouvoir d'achat" des habitants de la Porte de Clignancourt. D'ailleurs il n'y avait qu'à voir les clients sortant de la Recyclerie plonger directement dans le métro pour comprendre qu'à l'intérieur rares étaient ceux du quartier. Je me trompe peut-être, mais cela pose tout de même une vraie question sociale concernant tous ces nouveaux types d'établissement qui, d'un côté, il est vrai, prennent des risques en s'installant dans des quartiers très populaires et peuvent peut-être, en cassant l'image que l'on donne à ces derniers, améliorer la qualité de vie des habitants, mais qui d'un autre côté ont une certaine responsabilité aussi sur la gentrification de ces arrondissements, l'augmentation des prix des commerces et de l'immobilier et, en une dizaine ou une vingtaine d'années la fuite de toute une population qui n'aura plus les moyens de vivre là. Je ne suis pas certain que l'on puisse faire ce procès à la Recyclerie, qui est en lien très étroit avec des associations telles qu'Emmaus,  mais l'on peut tout de même s'interroger au vu du style de clientèle que vise l'établissement.

En tout cas je vous conseille de venir y faire un tour, au moins pour découvrir le lieu, et faire un petit goûter entre amis. Pour les personnes sensibles aux problèmes écologiques, au mode de vie citadin déraisonné, et au développement durable ce lieu est presque un temple qui leur est dédié.
Vous l'aurez compris j'ai tout bonnement adoré y passer mon dimanche après-midi et j'y retournerais avec très grand plaisir ( j'ai vu quelques photos de la Recyclerie l'été ça a l'air génial! ).



La REcyclerie
83 Boulevard d'Ornano
75018 Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire